MOT À MAUX

Publié par Chantal PELLETIER

Jeudi 26 mai 2016 | Mot à maux

Mot à Maux_05

Chaque mois, l’écrivaine Chantal Pelletier joue avec MOTS ET MAUX, s'imagine dessiner et repère quelques consolantes œuvres d'art pour questionner nos certitudes…

Au Rendez-vous des artistes, les ivres de livres, les fanas du « lire délivre », du « lisons pour vivre libre » et autres partisans du culte de la culture causent fric, pépètes, flouze et biftons. Pas pour compter leurs thunes, mais pour clamer le pognon qu’apporte la culture à notre hexagone, pour raconter qu’en valeur ajoutée, les activités culturelles apportent l'équivalent du secteur de l’agriculture et des industries alimentaires, deux fois celui des télécommunications, sept fois celui de l’industrie automobile ! Que les incultes à gros sous filent donc leurs ronds pour cultiver ce jardin de cocagne. Labourer, bêcher, semer, irriguer, faire pousser et récolter, il y aurait de quoi ne pas chômer..

Si j’avais un crayon, je dessinerais une bien haute pyramide d’artistes de tous poils qui de son sommet lancerait dans le gros merdier du moment un immense filet pour repêcher l’Europe de la noyade, la tirer bien haut sur le sol sec, lui chanter des poèmes et lui inventer des fables pour lui redonner la pêche.

En attendant l’aubaine, je file me reposer à La maison rouge (1), un de mes refuges, où je me régale d’un hommage à la céramique. Malaxer la terre pour raconter, réinventer et s’inventer, c’est du foisonnant, on en perd son chagrin. Papiers légers léchés par le vent de Piet Stockmans, invasion de blattes de Bita Fayazi, masques grimaçants et ensoleillés de Thomas Schütte…  C’est un cadeau d’y rester quelques heures pour faire le tour de l’art de la terre en faisant le tour de la Terre, se balader de sculptures en tableaux, de films en performances, assister aux corps à corps avec l’argile crue, voir la terre se métamorphoser, minuscule et monumentale, vivante, désopilante, effrayante, regarder pousser les monstres et les joyaux, jusqu’à la jolie nénette qui, debout, pisse dru dans la terre du patio. Et en sortir ragaillardi, les pieds sur une terre plus ferme, la tête sous un ciel plus haut. Bon voyage !

Chantal Pelletier

(1) La Maison rouge - Fondation Antoine de Galbert - 10, boulevard de la Bastille - 75012 Paris
Exposition Ceramix jusqu’au 5 juin

En haut à droite : © Piet Stockmans En bas de gauche à droite : © Bita Fayazi, © Thomas Schütte, © Elsa Sahal.

À retrouver sur notre site : 

Chantal pelletier – Mot à maux : Et lecteur, mars 2017

Chantal Pelletier - Mot à maux : Amies voix, février 2017

Chantal Pelletier - Mot à maux : Au désir des dames, janvier 2017

Chantal Pelletier - Mot à maux : Envers, décembre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Ressasser tue, novembre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Soif de pétrole, octobre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Fichus chiffres, septembre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Promo Pro-Moi, août 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Parade, juillet 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Voyage au pays des autres, juin 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Chance de chanter, avril 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Ce n'est pas du sang, c'est du rouge!, mars 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Image saine, février 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Carton de consolation, janvier 2016

Retour au listing