MOT À MAUX

Publié par Chantal PELLETIER

Mardi 26 avril 2016 | Mot à maux

Mot à Maux

Chaque mois, l’écrivaine Chantal Pelletier joue avec MOTS ET MAUX, s'imagine dessiner et repère quelques consolantes œuvres d'art pour questionner nos certitudes…

Sara Najafi est Au rendez-vous des artistes. Lumineuse comme dans le film No land’s song qui raconte ses récentes années de galères pour organiser à Téhéran un concert où, à nouveau, des femmes feraient entendre leur voix, et au sens strict : pas question de revendiquer, mais simplement de CHANTER. Pour braver la loi et changer les mentalités, chanter en public, ce qui, depuis la révolution islamique, est interdit aux femmes en Iran. Ri-gou-reu-se-ment défendu. Pas de soliste femelle sur scène ! Si quelques vocalises sont noyées dans des voix d’hommes, autrement dit si on ne les entend pas, c’est à la rigueur envisageable. Sinon, elles risquent gros, les filles ! Qu’elles la bouclent ! On en reste sans voix, muet, interdit, médusé, qu’on ose aujourd’hui museler et bâillonner des femmes sous prétexte que les entendre psalmodier, roucouler, fredonner, crier, susurrer provoque une excitation sexuelle trop grande chez ces messieurs, ainsi en danger et dérangés dans la paix nécessaire à leur pratique religieuse. Que les femelles la ferment, leurs voix sont des empreintes sans détour du sexe, du plaisir, de la volupté, de la liberté ! Toutes les religions le radotent, c’est avec les femmes, toujours avec elles que les emmerdements ont commencé et qu’ils continuent, faudrait pas l’oublier : la femme est la voix du péché !

Affiche No Land's Song

Affiche No Land's Song

Dans No land’s song, pour rendre hommage à quelques femmes qui ont du souffle, du coffre, de l’abattage et de la grâce, Sara se démène, se faufile, manigance, va chercher du renfort en Tunisie (Emel Mathlouthi), en France (Jeanne Cherhal et Elise Caron). Ce documentaire n’est pas un thriller à la noix, c’est du suspens sans OGM ni Paraben, on en a le souffle coupé, une trouille bleue, un espoir dingue, une admiration 4G pour ces nanas qui osent, qui se battent. De quoi pleurer un bon coup en sortant du cinoche et mesurer notre foutue chance de pouvoir chanter à pleins poumons. Au point que, depuis, je me surprends à fredonner et même à hausser la voix, tant pis, en massacrant des bluettes ou des trucs endiablés, n’importe quoi, sous la douche, dans la rue, dans le métro, n’importe où.
Si j’avais un crayon, je ferai le dessin d’une grande falaise au bord de laquelle, dans une immense foule, des femmes, par centaines, toutes en chœur, se mettraient à pousser des youyous, à chanter des gospels, du blues, du rap, des sérénades, des lieder et des litanies arabo-andalouses jusqu’à ce que les hommes rendus dingues se précipitent dans le vide. Splash !
Chez moi, pour ne pas me remettre de mes émotions, j’ai du coup écouté jusqu’à plus soif des dizaines de femmes à pleins tubes. Des formidables, des troublantes, des baisantes, des jaillissantes, de tous les continents, en cheveux, soit mises en plis soit avant repassage, en sueur, en joie, en tristesse, en nostalgie, maquillées ou sortant du lit, avec des poils sous les bras ou des aisselles épilées. Des jeunes, des vieilles, chantant du jazz, du rock, de l’opéra, a capella, en grand orchestre, en impro, des libres, des dansantes, des doucettes et des pétaradantes. Je laisse de côté les grandes disparues, même les Joplin, Oum Khalsoum, Callas, Cesaria Evora, pour ne citer au hasard que quelques bien vivantes : Cecile MacLorin-Salvant, Youn Sun Nah, Patti Smith, Izia HigelinYasmine Hamdan. Allez, chanceuses, chantons !

Chantal Pelletier

 

À retrouver sur notre site : 

Chantal pelletier – Mot à maux : Et lecteur, mars 2017

Chantal Pelletier - Mot à maux : Amies voix, février 2017

Chantal Pelletier - Mot à maux : Au désir des dames, janvier 2017

Chantal Pelletier - Mot à maux : Envers, décembre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Ressasser tue, novembre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Soif de pétrole, octobre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Fichus chiffres, septembre 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Promo Pro-Moi, août 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Parade, juillet 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Voyage au pays des autres, juin 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : culture culte, mai 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Ce n'est pas du sang, c'est du rouge!, mars 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Image saine, février 2016

Chantal Pelletier - Mot à maux : Carton de consolation, janvier 2016

Retour au listing