TOTOLOGIE 3 : à propos de sexualité

Publié par Toto

Mercredi 30 décembre 2015 | Fiction

J. Dubuffet J. Dubuffet

À Noël, j'ai pas eu de boîte de peintures en cadeau, mais un appareil phototo. Quelle déception ! Surtout qu'au début, j'avais compris appareil faux Toto.

J'ai piqué une de ces colères. Comme si moi, le vrai Toto, je leur suffisais pas, pour qu'ils m'en achètent un faux. Je le sais que je suis handicapé et que je pourrais être mieux, ils m'ont déjà amélioré par un petit frère, pas la peine de rajouter un autre Toto. Bon, ça s'est arrangé après, d'abord parce-que ma Tatan m'a offert quand même une boîte de peintures, mais plus petite, ça c'est moche. Et surtout on m'a expliqué pour les photos. Comment j'allais pouvoir créer plein d'images. Ça m'a bien consolé, et puis vlan :  « Avec ton appareil, tu vas pouvoir faire des selfies ! ». Vous croyez que c'est malin de dire ça à un autiste, quand on lui a  reproché pendant des années de ne pas assez s'intéresser aux autres. Enfin, passons. J'ai appris à être indulgent avec les gens normaux, c'est pas leur faute aux typiques s'ils manquent tellement de tact. Je ne sais pas pourquoi, mais ils sont faits comme ça. Alors quand j'ai repensé à ce détail, je me suis calmé.

En fait, ce qui m'aurait plu, c'est de faire des reportages, par exemple sur les réfugiés qu'on voit à la télé. Mais il y en a pas à la maison, des réfugiés, juste mon petit frère, mais lui il est né ici, et soi-disant de la famille. Droit du sol et droit du sang... c'est presque trop. Ça fini par devenir suspect.

A propos de petit frère, j'ai démarré mon premier reportage. On m'avait expliqué que c'est les parents qui font les bébés quand ils s'enferment dans la chambre avec leur sexualité. Hier la porte était mal verrouillée, je suis entré avec mon appareil phototo – je continue à l'appeler comme ça, c'est plus marrant – et j'ai voulu faire le reportage sur la fabrication des bébés. Mes parents étaient sur le lit, et manque de chance, ils faisaient pas un  bébé, mais un exercice anti-terroriste. Du moins c'est ce qu'ils m'ont dit, et c'est confirmé par ce qu'on nous avait raconté la semaine dernière à l'école pour autistes. La directrice de l'école nous avait lu un mot envoyé par le ministre, et ça expliquait comment faire en cas d'attaque terroriste. Et bien là, c'était pareil : Mon papa était couché tout nu sur ma maman, et il la protégeait de tout son corps, pendant qu'elle rampait en se tortillant et en gémissant pour échapper aux balles. Je ne sais pas si j'ai tout compris, mais moi, ça m'étonnerait que la méthode soit efficace contre les terroristes, ou quoi que ce soit d'autre. Encore moins pour faire des bébés. Zut, ce n'est encore pas cette fois que j'apprendrai quelque chose sur la sexualité.

Je voulais emmener mon reportage à l'école. Même s'il était raté à propos de la fabrication des bébés, je pouvais le recycler sur l'entraînement anti-terroriste. Mais, je ne sais pas pourquoi, mes parents m'ont confisqué les phototos : ils ne voulaient pas qu'on les voie en train de s'entraîner tout nus.
Maintenant, tout ce que je peux montrer comme photo, c'est un selfie.

Toto_appareil photo

 

PS : J'oubliai de dire que c'est un selfie de mon appareil phototo. Je lui ai quand même mis une petite serviette, pour pas qu'on le voie tout nu.
Toto le 30 décembre 2015

Retour au listing