L’EXPOSITION « LE F.N. AU BOUT DU CRAYON » LE FIDEP S’ENGAGE AU CÔTÉ DU CRAYON

Publié par Alexandre FAURE

Mardi 10 janvier 2017 | Actualité

Hommage à Tignous. Détail de l'affiche du festival de l'Estaque en 2015. Hommage à Tignous. Détail de l'affiche du festival de l'Estaque en 2015.

Le FIDEP, (Festival International du dessin de Presse, de la Caricature et de la Satire de l’Estaque) s’associe au Crayon pour son projet d’exposition itinérante « Le F.N. au bout du crayon : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression* ». Mireille Lando, sa présidente, et Fathy Bourayou, fondateur et directeur artistique du festival, nous livrent les raisons de leur participation.

l’affiche du festival dessinée par Gros.

l’affiche du festival dessinée par Jak.

Mireille Lando & Fathy Bourayou - Le soutien du FIDEP pour le projet d'exposition itinérante contre le F.N. nous est apparu comme une évidence. La préoccupation de notre association pour les libertés bafouées, les minorités, les migrants, justifie parfaitement nos inquiétudes par rapport à un parti extrémiste qui s'affiche ouvertement, alors qu'il était relégué depuis des années à un militantisme invisible. Avant, on ne connaissait pas les visages de ces sympathisants qui ne se vantaient pas de leurs convictions, aujourd'hui, on a le sentiment d'une banalisation des propos xénophobes, racistes et d'autres partis de droite utilisent les arguments du F.N. S'ils deviennent visibles, s'ils prennent de la place, il faut tout mettre en œuvre pour dénoncer le danger qu'ils représentent, il faut multiplier les stratégies pour combattre la haine et la bêtise. Proposer cette exposition, c'est lutter contre l'ignorance.

 

 

 

De gauche à droite Fathy Bourayou, fondateur et directeur artistique du FIDEP, Catherine Vestieu, élue à la culture de la mairie du 15/16e arrondissements de Marseille, Mireille Lando présidente du FIDEP, Samia Ghali, sénatrice maire du 8e secteur de Marseille, Henri Jibrayel, député et Conseiller départemental des Bouches du Rhône et Arlette Fructus élue à la région et à la Ville de Marseille qui soutiennent le Festival. Photo Romane Sachs illustrant son article « Marseille, le dessin de presse a bonne mine à L’Estaque. » paru dans La Marseillaise, 11 septembre 2016 © La Marseillaise

Nous redoutons déjà les surenchères xénophobes, nous nous insurgeons contre les élus du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, présidé par Christian Estrosi, qui ont adopté une motion contre l’accueil des migrants dans la région, lors de l'assemblée plénière du jeudi 3 novembre 2016. Nous ne pouvons que craindre que soient cautionnés les discours nauséabonds et toutes les mesures qui vont à l'encontre des droits de l'homme.

Le Crayon - Marseille avec Stéphane Ravier dans le VII ème secteur fait partie de la longue liste des mairies passées au FN ou à l’extrême droite. Que redouteriez vous le plus dans le cas d’une victoire de Marine Le Pen aux prochaines élections présidentielles ?

Mireille Lando & Fathy Bourayou - L'essentiel du combat du FIDEP est celui pour la Liberté d'expression, pour le respect des différences et pour le droit à rire de tout.

© Pierre Ballouhey, 2016

Défendre le pluralisme dans la presse, défendre les dessinateurs et les journalistes, c'est défendre le droit à l'information, à la réflexion, au libre arbitre. Nous ne savons pas si la législation serait remise en question, mais le F.N. est un parti procédurier, qui a tendance à s'offusquer quand ça l'arrange, nous craignions l'obscurantisme, nous avons peur qu'on ne cultive encore plus l'ignorance, la désinformation qui manipule, oppose, engendre la peur de l'autre et la haine.

Le Crayon - Dans l’histoire de l’extrême droite ou du Front National quel fait ou quelle phrase vous a le plus scandalisé ?

Mireille Lando & Fathy Bourayou - Nous ne savons pas quelle phrase du F.N. nous choque le plus, peut-être la remise en question de la Déclaration des droits de l'Homme portée par les grands penseurs et les philosophes des Lumières. Elle consacre solennellement la disparition des inégalités et reconnaît les libertés de chacun. C'est ce à quoi nous aspirons pour l'Humanité, mais ce n'est pas de l'avis de tous.

"La Déclaration des droits de l'Homme marque le début de la décadence de la France" (Jean Marie Le Pen, 26 août 1989).

© Fathy Bourayou.

Le Crayon - En septembre 1982, Jean-Marie Le Pen, alors président et fondateur du Front National,  présentait Jeanne D’Arc comme son personnage préféré lors de son interview au  Tribunal des Flagrants Délires.  Aujourd’hui, quelle serait selon vous la figure du passé qui collerait le mieux au F.N. ?

Mireille Lando & Fathy Bourayou - Si nous devions choisir un personnage du passé, il serait hideux.

Le Crayon - Si vous aviez une phrase à associer aux valeurs défendues par l’extrême droite (ou le FN) ?

Mireille Lando & Fathy Bourayou - "Je n’ai jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître." (Jean Marie Le Pen, 8 avril 2015). Cette phrase illustre à la fois le visage de la trahison, de la haine, de la violence et de la lâcheté.

Pour nous, les vraies valeurs sont celles de l'égalité, de la fraternité, du respect de l'autre, de la solidarité, de l'entraide et c'est le contraire de ce qu'on retrouve dans les discours de l'extrême droite, tellement discriminatoires et réactionnaires.

Propos recueillis par Alexandre FAURE

* Exposition itinérante prévue pour le printemps 2017. Cette exposition est organisée en partenariat avec France-Cartoons (Association de dessinateurs de presse francophones), ex FECO, le F.I.D.E.P (Festival International du dessin de Presse, de la Caricature et de la Satire de l’Estoque), la Coordination Nationale des Collectifs Citoyens qui se sont créés dans les diverses villes qui ont été conquises par le FN : le Rassemblement Citoyen de Beaucaire à BeaucairePlace Publique à CogolinForum Républicain à Fréjus, l’Université Populaire (l’UPOP) de la Fensch à Hayange, le CRIC - Levier d'actions citoyennes de Mantes La Ville… et l'association S.O.S. Racisme.

Contact : alexandre.faure@lecrayon.net

 

 

Autres articles concernant l'exposition "Le FN au bout du Crayon : Caricatures, dessins de presse et liberté d'expression."

- d'Alexandre Faure « Le FN au bout du crayon. Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression » Exposition itinérante sur les « terres » du F.N : Calendrier prévisionnel

- d'Alexandre Faure,  L'exposition « Le FN au bout du crayon » débarque à Mantes-La-Ville.

- d'Heliane Bernard : Cogolin, le FN et le crayon 

- d'Alexandre Faure : L’Exposition « Le F.N. au bout du Crayon » : "Caricatures, dessin de presse et liberté d'expression" Une exposition itinérante pour 2017".

- de Francis José-Maria : L’Exposition « Le F.N. au bout du Crayon », « La Coordination Nationale des Collectifs Citoyens  s’engage au côté du Crayon. »

- de Mireille Lando (Présidente du FIDEP) et Fathy Bourayou (Fondateur et directeur artistique du FIDEP), L'exposition «Le F.N. au bout du Crayon » : « Le FIDEP s'engage au côté du Crayon. »

 - de Pierre Ballouhey : L’Exposition « Le F.N. au bout du Crayon » : « Pierre Ballouhey Président de France Cartoons s’engage au côté du Crayon. »

- De Michel Gairaud, « Le journal Le Ravi partenaire de l’exposition « Le F.N. au bout du Crayon » 

 

© Charmag Pour Le Ravi.

Le Ravi, Enquête et satire en PACA Partenaire de l'exposition :

Le mensuel satirique d’investigation en Provence-Alpes-Côte d’Azur (diffusé chez les marchands de journaux en Paca et partout ailleurs par abonnement). Né il y a plus de treize ans entre Nice et Marseille, il est devenu un objet journalistique non identifié, un vilain petit canard qui maltraite à coup d’enquêtes ciselées et de dessins mal élevés l’actualité d’une région suffisamment caricaturale et caricaturée pour qu’on s’y penche un peu sérieusement. Le fil conducteur de sa ligne éditoriale, ouverte à tous les sujets et publics, consiste à décrypter le fonctionnement - et le dysfonctionnement - de la démocratie locale.

Pour en savoir plus sur Le Ravi : www.leravi.org

 

© Charmag pour Le Ravi

 

Dada, La première revue d'art Partenaire de l'exposition :

DadaRevue d’art mensuelle créée pour les enfants en 1991 par H. Bernard et Ch.-A. Faure, présente les artistes, les courants et les thèmes artistiques sous toutes leurs facettes des origines de l'art à nos jours. Publiée aujourd’hui par les éditions Arola, elle est dirigée par Antoine Ullmann et Christian Nobial. Avec plusieurs milliers d’écoles et de collèges parmi ses abonnés, Dada est une référence dans l’univers de l’éducation.

Dans le cadre de son partenariat avec l’exposition « Le F.N. au bout du Crayon : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression » elle consacrera un numéro à l’histoire de la caricature dont la parution est prévue pour juin 2017.

 

 

 

 

Retour au listing