L’ŒIL ET LE MOT / Darwin - Episode 3 : Le retour des vieux démons

Publié par Alexandre FAURE

Vendredi 13 mai 2016 | L’œil & le mot

© Dan Piraro, Théorie de l'évolution, 2007 © Dan Piraro, Théorie de l'évolution, 2007

Et si une mise en perspective des irrévérences des caricaturistes avec des saillies de poètes permettait une plus grande liberté du regard ?

Résumé des épisodes précédents : En 1925, à l’occasion du procès dit « du singe », un enseignant, Thomas Scopes est condamné pour avoir enseigné les thèses évolutionnistes. Le créationnisme gagne une bataille mais semble bien avoir perdu la guerre opposant les tenants de Dieu à ceux du gorille, née 66 ans plus tôt lors de la parution en 1859 du livre de Charles Darwin « De l’origine des espèces » qui ébranla le récit biblique sur la création du monde.

Création 6 jours

Ci dessus à gauche de haut en bas : ©Hub © Charlie Poppins Ci dessus à droite © Philippe Geluck

Épisode 3 : Le retour des vieux démons

Revenons sur quelques dates clefs de cette résurrection !

- 1981 : L’Act 590 de l’État d’Arkansas admet des bases scientifiques au créationnisme et oblige les enseignants à traiter sur un pied d’égalité la théorie de l’évolution et celle de la création. Fort du soutien explicite de Ronald Reagan, les procès se succèdent.

- 1987 : La Cour suprême, déclare l’enseignement créationniste contraire à la constitution et incompatible avec le premier amendement de la Constitution des Etats-Unis, mais les partisans du créationnisme relancent la bataille à l’échelle locale et obtiennent son enseignement dans de nombreuses écoles et universités.

planche préhistoire

- 1989 : Apparition aux Etats Unis d’un nouveau concept : « l’Intelligent Design » (Le dessein intelligent). Cette formule est initiée par le Discovery Institute, un cercle de réflexion, véritable lobby créationniste, fondé à Seattle par la droite fondamentaliste chrétienne américaine. Derrière des apparences scientifiques, les principaux acteurs du mouvement du dessein intelligent ne nient pas que l’univers soit âgé de plus de 13 milliards d'années, mais explique que l’évolution ne peut être causée que par le Dieu de la Bible.

- 2005 : Avec l’élection de George Bush, le créationnisme peut avancer à visage découvert et gagne de nouveau du terrain. « Il est bon que les gens soient exposés à toutes sortes d’écoles de pensée » proclame le nouveau président des États Unis devant un parterre de chrétiens radicaux à Colorado Springs, au pied des Rocheuses. Forts de ce soutien,  en Pennsylvanie, au Kansas ou en Géorgie, les établissements privés donnant libre cours à son enseignement font flores. Hypocrisie suprême. Au nom de la Liberté d’enseigner des « alternatives », et sous prétexte de développer « une pensée critique », les créationnistes engagent la bataille scolaire. Leur mot d’ordre : « Il est interdit d’interdire ». En janvier, un sénateur du Mississippi introduit une proposition de loi visant à assurer "un traitement égal"  pour les deux théories. Les progrès d’Internet, accompagnent le mouvement. Les créationnistes se dotent d’un web journal : L’Answers Research Journal dont le look est similaire à celui des grands journaux scientifiques en ligne.

Planche Bush

2007 : En Europe, les autorités s’inquiètent. En janvier, un certain « Harun Yahya » édite un « Atlas de la création ». L’ouvrage qui avait au préalable été diffusé dans les pays anglo-saxons est de facture luxueuse, 772 pages en quadrichromie. Il est diffusé gratuitement dans tous les laboratoires scientifiques français s’intéressant de près ou de loin à la théorie de l’évolution, mais aussi dans de nombreux centres de documentation de lycées de la région parisienne, marseillaise ou lyonnaise. En mars de la même année, sa diffusion s’élargit à la Belgique et à la Suisse. L’auteur, de son vrai nom Adnan Oktar, est connu. Prédicateur islamiste, c’est un proche de l’extrême droite turque et des négationnistes de l’holocauste.  La maison d’édition « Global » est basée dans la capitale turque où elle emploie 92 personnes. Le projet est ambitieux. « L’encyclopédie » est traduite dans plusieurs dizaines de langues. Des livres pour enfants ainsi que des expositions sont déclinés. Le projet est bien d’imposer la « vérité scientifique » du Coran. Il ne répugne pas néanmoins de recourir souvent aux thèses des tenants de l’Intelligent Design.

En France, cette même année, le rapport Lengagne attire l’attention sur le danger du créationnisme dans l’éducation.

© Carali dans Siné Mensuel, 2016

© Swaha, Les adieux d’Obama, 2017

En 2016 : 91 ans après le Procès du singe, 157 ans après la parution du livre de Darwin, le créationnisme est plus que jamais vivace. Selon un sondage Gallup de 2014, 42% des Américains pensent encore que Dieu a créé les humains dans leur forme actuelle il y environ 10 000 ans. La majorité des tenants du créationnisme purs et durs ont cependant cédé le pas aux adeptes du « dessein intelligent ». Ils ne nient plus les temps géologiques. Ils ne nient pas non plus l’évolution des espèces, mais nient qu’elle est le fruit de contraintes environnementales et affirment qu’elle est guidée par la main de Dieu. Surtout, le créationnisme ne perd pas de vue son  objectif premier : obtenir l’enseignement du créationnisme dans le cadre de l’école publique.

L'élection le 8 novembre 2016 de Donald Trump à la Présidence des ÉtatsUnis d'Amérique relance le débat avec l'arrivée de nombreux créationnistes au pouvoir.  

 

 

 

La « Solution » selon DAECH

Légende © Faujour pour Charlie Hebdo, n° 1225, 13 janvier 2016. La « Solution » selon DAECH

La « Solution » selon DAECH

Plus récemment Daech dans son magazine en français, Dar Al-Islam (numéro de décembre 2015),  s’en prend à l’école laïque et républicaine, porte parole des thèses évolutionnistes de Darwin, « cette théorie pseudo-scientifique (qui) contredit en tout point le Coran et la sunna du Prophète. » : « Que dire de ces écoles où l’on apprend que l’homme descend du singe, où la connaissance d’Allah n’est pas seulement délaissée, mais combattue ? (…) Nous savons par le Coran qu’Allah a créé Adam de ses mains. » La « Solution » selon ce même numéro : « Combattre et tuer tous les corrupteurs. »

À découvrir : L’exposition Darwin, l’original

Exposition temporaire jusqu’au 31 juillet 2016 à la  Cité des Sciences et de l’Industrie, Paris. 30 avenue Corentin Cariou, 
75 019 Paris, France. Une exposition conçue en partenariat avec le Muséum National d'Histoire Naturelle.

PETITES PHRASES ENCHANTERESSES

En 1580 Michel de Montaigne, l’auteur des Essais décrivait ainsi l’homme : « Pour l’apparence extérieure et forme du visage, ce sont les magots » (ou macaques) ; « pour le dedans et parties vitales, c’est le pourceau ».

« Ce n'est pas le singe ou le tigre que je crains dans l'homme, mais l'âne. »  William Temple (1628-1699)

« L'homme : un millimètre au-dessus du singe quand ce n'est pas un centimètre au-dessous du porc. » Pio Baroja (1872-1956) Extrait de Le grand Tourbillon du monde, 1926.

« Évolution inéluctable qui, parallèlement à ce grand courant partant du singe pour aboutir à l’homme, part de l’homme pour aboutir à l’imbécile. » (Boris Vian, 1920- 1959)

© Philippe Geluck

© Philippe Geluck

LA PAROLE EST AU POÈTE

Quand on sait qu’Adam a vécu 930 ans, qu’il enfanta Seth à l’âge de 130 ans et que selon les calculs de l’archevêque anglican James Ussher (1581-1656) la création de la Terre remonterait au 23 octobre 4004 av. J.-C. à 9 heures pétante du matin. Un dimanche ! Que les premiers hommes seraient apparus dans la nuit du 27 au 28 octobre, que le déluge aurait débuté le 7 décembre 2349 av. J.-C. pour s’achever le 6 mai de l’année suivante,

© Charb

© Charb

Nous ne pouvons qu’avoir  foi en la théorie du non moins célèbre Docteur pataphysicien Faustroll (1) sur la surface de Dieu démontrant avec brio que Dieu est le point tangent de zéro et de l’infini :

 
De La Surface De Dieu par PsaumesDuHasard

 

Alfred Jarry, Un créateur monstrueusement talentueux

Né à Laval, comme le Douanier Rousseau, le jeune Jarry, dès 1888, en pension à Rennes, crée avec des étudiants des spectacles de marionnettes où apparaît un personnage qui, au fil des années, deviendra le père Ubu, une créature à laquelle il ne cessera et on ne cessera de l’identifier. Traducteur, journaliste brillant, il commet des chroniques dans différentes revues, sur des thèmes fort variés, l’État, l’Église, le pouvoir, les faits de société, avec une féroce volonté de dénoncer, avec une féroce liberté d’écriture. Romancier, poète, acteur, metteur en scène, auteur d’opérette, il a aussi dessiné, gravé, édité.

1897-1898 : le docteur Faustroll et la ‘Pataphysique ?

Gestes et Opinions du docteur Faustroll. C’est dans cet ouvrage que la ‘Pataphysique, science inventée par le Père Ubu, devient le bien propre du docteur Faustroll. La ‘Pataphysique, science mystérieuse entre innocence et blasphème, dont Jarry a été le promoteur, est la science des solutions imaginaires. Le Collège de ‘Pataphysique, crée le 11 mai 1948 par Irénée-Louis Sandomir, dit que la ‘Pataphysique est relative à des connaissances bizarres, extravagantes. Raymond Queneau, Jacques Prévert, Eugène Ionesco, Boris Vian… ont été des pataphysiciens patentés.

En novembre 1907 Alfred Jarry (1873-1907), l’auteur du fameux UBU roi mourait. En ces temps frileux de replis de la laïcité, visiter ou revisiter Jarry, c’est boire à une source revigorante. Chasseur d’hypocrisies, démantibuleur d’idées reçues, notre auteur n’est pas seulement le père d’Ubu. Apollinaire assurait qu’il avait inventé le théâtre moderne. Les dadaïstes se sont reconnus en lui. Les surréalistes se sont réclamés de lui.

À DÉCOUVRIR AUSSI :

« L’Orientation des espèces », Arte, adaptée de la bande dessinée Silex and the city.

 

 

Alexandre FAURE

(1) Né en Circassie, en 1898 à l’âge de soixante-trois ans (âge qu’il conservera toute sa vie) alors que le XX e siècle avait – 2 ans.

Remerciements à : Pierre Ballouhey, BoucqDaryl Cagle, Charb, Darkow, Faujour, Philippe Geluck, Matt Groening, Patrick Hardin, Hub, Jul, Mike Keefe, Marc Large, Dan PiraroCharlie Poppins, Robert Rousso et Soulcié, Willem, Saad Murtadha

Retour au listing