AU BOUT DU CRAYON : LES DROITS DES FEMMES - EXPOSITION ITINÉRANTE 2018

Publié par Alexandre FAURE

Vendredi 08 décembre 2017 | Actualité

© Elena Ospina, (À propos des droits des femmes), Volare / Je vole. © Elena Ospina, (À propos des droits des femmes), Volare / Je vole.

APPEL AUX CARICATURISTES : REJOIGNEZ CELLES ET CEUX QUI NOUS ONT DÉJÀ ENVOYÉ LEURS DESSINS.
L’ exposition « Au bout du crayon, les droits des femmes : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression. » voyagera dans toute la France, mais aussi en Europe et dans tous les pays du monde qui l’accueilleront. Merci donc de privilégier des dessins avec peu ou pas de texte pour faciliter leur compréhension.
L'exposition sera constituée de vingt kakemonos en tissus de 1 mètre de large sur 2 mètres de haut, portant chacun sur une thématique : droit de vote, droit à l’éducation, droit à l’avortement… et sera accompagnée d'un diaporama en boucle qui présentera un dessin de l'ensemble des caricaturistes participants.




 

© Adriana Mosquera Soto, alias Nani, Ino mas palizas ni molos tratos. exigimosrespecto e igualdad! / Plus de coups ni de mauvais traitements. Nous exigeons le respect et l'égalité!

                                                

© Visant, (À propos des droits des femmes), Me too ! Moi aussi !

© Liza Donnelly « Me too », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

CE QUI, DEPUIS DES LUSTRES SE CHUCHOTE, SE SAIT, SE TAIT dans le secret des institutions, sur les lieux de travail, dans les familles, dans les couples… a brutalement explosé avec la vague médiatique qui s’est emparée d’un fait divers, les accusations de viol et agressions sexuelles portées contre le producteur américain Harvey Weinstein, et cette vague a libéré la parole des femmes.  C’était nécessaire : Les droits des femmes sont maintenant une priorité.

POUR EN RENDRE COMPTE ET POUR APPORTER SA PIERRE dans cet immense chantier des Droits des Femmes, l’Association Le Crayon a choisi ses outils, la caricature, le dessin de presse, l’humour. Leurs auteurs, les caricaturistes qui œuvrent à travers les médias et réseaux sociaux de tous les pays, risquent parfois leur liberté. Ils sont traqués et menacés mais ils le font parce qu’ils savent le poids, la puissance d’évocation des images.

Ils sont des secoueurs de conscience, éclairés, imprudents, impudiques, clairvoyants, courageux et nous leur rendons hommage.

            

Après l’exposition itinérante Le FN au bout du Crayon, encore en activité et qui correspondait à un moment d’actualité brûlante et de risque majeur pour nos libertés, nous exposons les Droits des Femmes tels qu’ils sont appréhendés dans le monde par les artistes de la presse et des réseaux sociaux.

Leurs dessins humoristiques ou leurs caricatures soulèvent crûment les problèmes les plus fondamentaux auxquels les femmes sont confrontées : discrimination au travail, à l’école, inégalité de salaire, absence du droit de vote, mutilations, traitements dégradants, contraception limitée, avortement interdits ou menacés d’interdiction, agressions sexuelles, viols etc… Tous les thèmes se retrouveront dans l'exposition.

 

 

                                       INAUGURATION DE L'EXPOSITION LE 8 MARS 2018

                    

L'association Le Crayon organise cette exposition en partenariat avec l'association des dessinateurs de presse francophones France-Cartoons et le Festival du dessin de presse et de la caricature de l'Estaque (FIDEP).

 

PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE : ILS ET ELLES PARTICIPENT À L'EXPOSITION 

Adene (france) - Seyedmeysam Aghaseyedhosseini (Iran) -  Alexia Papadopoulousos (Suisse) - Alf (France) - Ana Von Rebeur (Argentine) - Anupoju Apparao (Inde) - Bado (Canada) - Ballouhey (France) - Battì (France) - Sitha Bhandare Kamat (Inde) - Bauer (France) - Catherine Beaunez (France) - Bénédicte (Suisse) - Cécile Bertrand (France) - Besse (France) - Biz (France) - Blachon (1941-2008) (France) - Angel Boligan (Mexique) - Brito (Portugal / France) - Brunel (France) - Caffa (France) - Menekse Cam (Turquie) - Cambon (France) - Caro (Suisse) - Charmag (France) - W. Chavarria - (Nicaragua) - Chrib (France) - Cintio Bolio (Mexique) - Clear (Roumanie) - Cost (Belgique) - Côté (Canada) - Cristina Sampaio (Portugal) - Daiffa (Algérie / France) - Daullé (France) - De Angelis (Italie) - Decressac (France) - Delambre (France) - Devo (France) - Doaa Eladl (Égypte) - Liza Donnelly (États-Unis d’Amérique) - Elena (Colombie) - Fathy (Algérie / France) - Faujour (France) - Fidèle Castor (France) - Firoozeh Mozaffari (Iran) - Gab (France) - Gio (Italie) - Damien Glez (Burkina Faso) - Goubelle (France) - Jean Gouders (Pays-Bas) - Khalid Gueddar (Maroc) - Himanshu Bagati (Inde) - Kap (Espagne) - Karnika Kahen (Inde) - Kat (France) - Kichka (Israël) - Kristian (France) - Agnès Lanchon (France) - Luis Eduardo Leon (Colombie) - Lounis (Algérie) - Loup (1936-2015) (France) - Lulu d’Ardis (France) - Rick Mc Kee (États-Unis d’Amérique) - Mar (Mexique) - Mira (Canada) - Nasreen Mitu (Bangladesh) - Fawsy Morsy (Égypte) - Nagy (France) - Nani (Colombie) - Nardi (Italie) - NoTTo (France) - Safaa Odah (Bande de Gaza) - Raquel Orzuj (Urugay) - Rao Panduranga (Inde) - Phil (France) - Marlène Pohle (Allemagne) - Qued Sara (Bahreïn) - Rafagé (Belgique) - Kianoush Ramezani (Iran / France) - Ramize Erer (Turquie / France) - Rayma (Vénézuela) - Antonio Rodriguez Garcia (Mexique) - Rousso (France) - Samira Saeed (Égypte) - Sifa (France) - Sondron (Belgique) - Soulcié (France) - Daisy S. Ruiz (États-Unis d’Amérique) - Swaha (Liban) - Teyssie (France) - Tym (France) - Trax (France) - Valère (France) - Vera Makina (Hongrie / France) - Vilma Vargas (Équateur) - Kamila Wichmann (Danemark) - Willis from Tunis (Tunisie) - Wissam Asaad (Syrie) - Ysope (France) - Mary Zins (États-Unis d’Amérique).

 

© Anne Derenne alias Adene, (À propos des droits des femmes), Voix des femmes.

© Anne Derenne alias Adene, (À propos des droits des femmes), Violence aux femmes.

ADENE (France) Anne Derenne, alias Adene, née en France en 1983, vit à Madrid depuis 2009. Après des études d'économie, elle commence sa carrière comme caricaturiste en 2011. Elle travaille en freelance pour divers magazines et associations. On peut voir ses dessins sur le site d’Iconovox. Elle est membre de France-Cartoons, de United Sketches et de Cartoon Movement.

 

 

© Alexia Papadopoulos, (À propos des droits des femmes), L’enlèvement des lycéennes de Chibok au Nigéria par Boko haram, avril 2014.

© Alexia Papadopoulos, (À propos des droits des femmes), Le printemps arabe, liberté ! ? pour les femmes ?

ALEXIA PAPADOPOULOS (Suisse). Elle fait ses études de design en Autriche. Depuis 2002, elle a son propre atelier et travaille aussi bien la peinture que l’illustration et le dessin de presse. Elle a publié ses dessins dans Nebelspalter, Programm Zeitung, Woz-Die Wochenzeltung et Basler Zeltung. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

 

© Ana von Rebeur, « Gâteau d’anniversaire de mariage », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Ana von Rebeur, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

ANA VON REBEUR (Argentine) Ana Von Rebeur est illustratrice et dessinatrice depuis 1986. Elle a collaboré à plus de 30 journaux et magazines en Argentine et en Uruguay, comme Diario et La República. Elle a également publié en Espagne, en Iran et en Bosnie. En Argentine, elle est la présidente de la FECO (Federation of Cartoonists’ Organizations). Ana aime croquer et dénoncer la situation de la femme dans le monde entier à travers ses dessins et a publié 30 livres humoristiques. Elle est membre de Cartooning for peace.

 

 

 

 

 

© Catherine Beaunez, « Violences domestiques », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Catherine Beaunez, « Sexisme au tribunal », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

CATHERINE BEAUNEZ (France) Ses dessins d’humour à fort discours féministe alimentent régulièrement les journaux et magazines tels que Causette, Le Nouvel Observateur, Le Monde, Le Point… ou encore Charlie Hebdo. Elle est l’auteure par ailleurs de bandes dessinées comme « Liberté chérie », « Mes partouzes », dont les dessins à l’humour ravageur et à la pointe acérée alimentent aussi la cause féministe. Elle est membre de l’association Artemisia qui œuvre pour la promotion de la B.D. féminine et de l’association Cartooning for Peace.

 

 

© Smitha Bhandare Kamat, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Smitha Bhandare Kamat, « #Metoo », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

SMITHA BHANDARE KAMAT (Inde) Artiste autodidacte qui vit dans l'état de Goa. En 2009 Ashwin Tombat, alors rédacteur en chef d'un quotidien local la sollicite pour publier ses dessins. Elle commence ensuite à envoyer ses dessins à d'autres périodiques. Les caricatures de Smitha Bhandare Kamat ont été présentées à l’exposition de l’Indian Institute of Cartoonists de Bangalore en 2016. Smitha qui fait partie du très petit nombre de femmes caricaturistes en Inde, souhaite que son exemple soit suivi par d’autres femmes en particulier dans le domaine de la caricature politique. Smitha Bhandare Kamat est l'auteur d'un livre "Avec une pincée de sel " dédié à la caricature dans le domaine de la sociologie politique. Elle utilise également Facebook pour présenter ses dessins.

SMITHA BHANDARE KAMAT  (India), is an Educationist, Columnist and Cartoonist. She got into cartooning in 2009,  where she contributed cartoons for a local Daily under the caption- "Smile with Smitha'. She later moved on to other periodicals and publications. Her work was carried under various captions like- Last Laugh, Evestoons etc. Currently she writes and illustrates for Goa Today. She was invited by Indian Institute of Cartoonist to exhibit her cartoons in May 2017, and a book of cartoons titled 'With a Pinch of Salt',  w.r.t. Socio-Political Issues,was released.  She is associated and contributes  illustrations for  Women and Gender Studies Centre, IGNOU, Delhi. She is very active on FB and her works can be viewed on 

 

© Bénédicte Sambo alias Bénédicte, (À propos des droits des femmes).

© Bénédicte Sambo alias Bénédicte, (À propos des droits des femmes).

BÉNÉDICTE (Suisse) Bénédicte Sambo, alias Benedicte. Elle a débuté dans le dessin humoristique à l’âge de 14 ans en illustrant des conférences sur l’adolescence, dessine pour la presse depuis 2010, et collabore actuellement à plusieurs journaux suisses romands dont le magazine L’Hebdo et l’hebdomadaire satirique Vigousse. Elle signe également les dessins du quotidien indépendant Le Courrier qui vient d’éditer son premier recueil : 101 dessins de presse de Bénédicte. Depuis septembre 2014, elle est la dessinatrice attitrée du quotidien suisse 24 heures. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

© Cécile Bertrand, (À propos des droits des femmes), Quand je serai grande.

© Cécile Bertrand, (À propos des droits des femmes), Femme restant sur le carreau.

BERTRAND (Belgique) Cécile Bertrand est née à Liège. Peintre, sculpteur et auteur de livres pour enfants, elle collabore à partir de 1990 avec Le Vif, l’Express, La Libre Belgique, Imagine Magazine, Axelle et  Plus Magazine. En 2003, elle publie le livre Les femmes et les enfants d’abord, préfacé par Plantu, aux Editions Luc Pire, puis en 2007 Les Poux, recueil de ses dessins dans la Libre Belgique.  Elle reçoit également le deuxième Prix et reçoit le Grand Prix du « Press Cartoon Belgium » en 2007 et 2011. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

 

 

©Camille Besse, (À propos des droits des femmes), Agression sexuelles à EELV : Baupin se défend.

© Camille Besse, (À propos des droits des femmes), Le Conseil Français du Culte Musulman affirme l’égalité Homme-Femme.

BESSE (France) Camille  Besse alias Besse est diplômée des Gobelins de Strasbourg. Elle débute sa carrière dans le graphisme et s’oriente très rapidement vers le dessin de presse. Elle a travaillé ou travaille encore avec Causette, Charlie Hebdo, L'Huma, L'Huma Dimanche, Psykopat, Bakchich, NVOZélium, Barricade, Arte, Action Contre La Faim, etc. Depuis un an, elle anime aussi des ateliers de dessin de presse en milieu carcéral et en EHPAD. Nous avons eu le plaisir de l'interviewer dans le cadre de notre rubrique Libres paroles en ligne sur notre site.

 

 

 

 

 

 

© Cintia Bolio, (À propos des droits des femmes), Alicia en Rebeldia / Alice rebelle.

© Cintia Bolio, (À propos des droits des femmes),Puras Evas : Los 10 machamientos.

CINTIA BOLIO (Mexique) Elle débute sa carrière dans le dessin de presse et la bande dessinée en publiant ses travaux dans divers journaux et magazines tels que El Chamuco, La Jornada, Milenio, El Centro, etc. Féministe, Cintia Bolio s’est spécialisée dans les questions de genre. Ses dessins ont été exposés à travers le monde. Elle fait partie des 12 dessinateurs présents à l’O.N.U. en octobre 2006, lors du colloque « désapprendre l’intolérance », moment fondateur de Cartooning for Peace dont elle est membre.

 

 

 

 

© Menekşe Çam, (À propos des droits des femmes), Le Pouvoir des livres.

© Menekşe Çam, (À propos des droits des femmes), Foi en la démocratie.

MENEKSE CAM, (Turquie) est née en 1966 à Izmir, en Turquie. Caricaturiste, lauréate de nombreux prix, elle participe à des manifestations internationales pour la liberté de la presse menacée par le pouvoir qui veut réduire les médias au silence. Elle collabore à des magazines humoristiques en Turquie et en Allemagne pour le magazine satirique Eulenspiegel et pour Stern. Elle est membre de United Sketches.

 

 

© Caroline Rutz alias Caro, (À propos des droits des femmes), Les femmes gagnent moins que les hommes.

© Caroline Rutz alias Caro, (À propos des droits des femmes), Harcèlement sexuel au travail.

CARO (Suisse) Caroline Rutz née en 1972 vit et travaille en Suisse. Depuis 2007, elle travaille régulièrement pour différents journaux dans lesquels elle s’exprime sur les sujets nationaux et internationaux avec un ton grinçant et sarcastique. Elle sait adapter le ton de ses dessins pour provoquer sans choquer. Elle collabore régulièrement avecVigousse (hebdomadaire satirique romand), Bieler Tagblatt (quotidien alémanique, Bienne-Seeland), PME Magazine (mensuel économique), Medialex (revue de droit des médias), Droit Au Logement (journal de l’Asloca), Journal du TCS (section neuchâteloise) et ses dessins sont régulièrement repris dans Le Courrier International. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

© Cristina Sampaio, (À propos des droits des femmes).

© Cristina Sampaio, (À propos des droits des femmes).

CRISTINA SAMPAIO (Portugal) vit à Lisbonne. Dessinatrice de presse pour des journaux nationaux et internationaux, elle a travaillé dans l’animation, le multimédia, la scénographie, publié des livres pour enfants. Participe à des expositions collectives et individuelles au Portugal et dans le monde. Prix d’excellence de la Society for News Design (U.S.A.) en 2002, 2005 et 2009. En 2006 et 2010, prix Stuart pour le meilleur dessin de presse portugais. En 2007, premier prix (catégorie éditoriale) du World Press. Elle est membre de France-Cartoons et de Cartooning for Peace.

 

© Daiffa, « L’Algérie des hommes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Daiffa, « Laver, frotter, nettoyer… », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

DAIFFA (Algérie – France) Daiffa est une dessinatrice autodidacte. Elle a commencé très tôt à croquer la vie des petites gens du milieu traditionnel qui l’a vu grandir, n’hésitant pas à dénoncer, avec un humour noir, les travers d’une société patriarcale, où la femme est souvent considérée comme une sous créature. Elle a également rejoint, pendant plusieurs années, le mouvement associatif féminin Algérien, qui militait en faveur de l’abrogation de certains articles du code de la famille, jugées discriminatoires. Elle a d’ailleurs illustré plusieurs ouvrages sur ce thème. En plus de la condition des femmes, les dessins de Daiffa abordent de nombreux thèmes tels la pauvreté dans le monde, la démographie, l’environnement et les relations Nord/Sud. La galerie de l’association les Humoristes lui a consacré une exposition personnelle. On peut voir certains de ses dessins sur son blog.

 

 

© Doaa El Ladl, (À propos des droits des femmes, Le Petit chaperon rouge.

© Doaa El Ladl, (À propos des droits des femmes, Pierres ou fleurs.

DOAA El LADL (Égypte) vit et travaille au Caire. Artiste très reconnue dans le monde arabe, elle a travaillé comme dessinatrice pour le journal Al Dostor et pour Rose Al Youssef Magazine et Sabah El Kheir Magazine. Actuellement, elle publie ses dessins dans le journal indépendant Al-Masry Al-Youm où elle est la seule dessinatrice femme dans une équipe de quatre dessinateurs. Elle a conquis par son talent et son impertinence un bastion traditionnellement masculin en choisissant de s’attaquer aux sujets les plus délicats de la société égyptienne, dont la situation des femmes et le harcèlement sexuel. Un dessin représentant Adam et Eve chassés du Paradis, publié en 2012, lui a valu les foudres de la censure et une plainte pour propos blasphématoires des autorités. Elle est membre de United Sketches.

 

© Liza Donnelly, (À propos des droits des femmes), I’m sorry.

© Liza Donnelly, (À propos des droits des femmes.

DONNELLY LIZA (États-Unis d'Amérique) est dessinatrice et rédactrice pour The New Yorker Magazine et pour CBS NewsSes dessins ont auparavant été publiés dans The New York Times, Harvard Business Review et Forbes. Elle est auteur et éditrice de 16 livres, dont Funny Ladies: The New Yorker’s Greatest Women Cartoonists and Their Cartoons et Women On Men. Donnelly travaille de manière récurrente sur les droits des femmes et la question du féminisme. Elle est aussi co-fondatrice de la section américaine de la FECO (Federation of Cartoonists Organisations). Donnelly a également enseigné au Vassar College, à l’École des Arts Visuels et est membre du PEN et du Authors Guid. Elle a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux pour son travail. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

© Elena Maria Ospina , (À propos des droits des femmes, Femme Escalier.

© Elena Maria Ospina , (À propos des droits des femmes.

ELENA MARIA OSPINA (Colombie)  née en 1963,  est  d’origine colombienne. Membre du « Cartel de l’Humour »,  elle est à la fois peintre, illustratrice et dessinatrice de presse. Elle a participé à un très grand nombre de projets en Colombie, à Puerto Rico,  en Argentine, au Panama, en Espagne et en Angleterre. Son travail est régulièrement publié dans plusieurs journaux et magazines hispanophones. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

 

 

 

© Firoozeh Mozaffari , (À propos des droits des femmes).

© Firoozeh Mozaffari , (À propos des droits des femmes), Liberté, paix, égalité homme-femme, droits de l'homme, espoir, santé, amour, argent, travail.

FIROOZEH FIROOZEH MOZAFFARI (Iran) Elle a d’abord étudié le design graphique à Téhéran. Elle a travaillé dans divers journaux tels que Shargh, Eternad, Farhikhtegan et sur le site Khabaroline. Elle a été plusieurs fois arbitre dans des compétitions internationales de dessins de presse en Iran mais aussi durant le 29ème Festival de Dessin de Presse Aydin Dogan en Turquie. Elle a également reçu divers prix et récompenses pour ses dessins en Iran et en 2012, elle est l’une des 4 dessinateurs de presse récompensés par Kofi Annan. Bien qu’elle soit un membre très actif du comité exécutif de la Biennale internationale de dessins de presse qui a lieu chaque année à Téhéran, Firoozeh a boycotté cet événement pour protester contre les violences qui ont eu lieu à la suite des élections présidentielles en 2009. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

© Karnika Kahen, (À propos des droits des femmes.

© Karnika Kahen, (À propos des droits des femmes.

KARNIKA KAHEN (Inde) Kanika Mishra alias Karnika Kahen vit et travaille à Bombay. Elle a étudié les Beaux-Arts à l’université de Lucknow, la capitale de l’Uttar Pradesh.  C’est en 2013, à la suite d’un fait divers concernant le viol d’une jeune fille de 16 ans , qu’elle crée « Karnika Kahen », la première héroïne indienne dessinée qui lutte pour le droit des femmes. Ses dessins sont publiés dans de nombreux magazines nationaux et internationaux. En 2014,  Cartoonists Rights Network International lui attribut le prix Award for Courage in Cartooning. Elle est membre de United Sketches.

 

© Kat, (À propos des droits des femmes).

© Catherine Créhange alias Kat, « Donald Trump signe un brutal retour en arrière pour les droits des femmes aux Etats-Unis et dans le monde », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

KAT (France) Catherine Créhange alias Kat, vit et travaille en France. Illustratrice de presse, blogueuse, twittos, dessinatrice... Catherine Créhange a le stylo qui la chatouille. En ligne, elle se présente d'ailleurs comme "un animal à plumes et à pinceaux". Chaque jour, elle s'évertue à publier un croquis d'actualité sur son site Un dessin par jour, qu’elle crée en 2008. Grâce à la notoriété qu’elle acquière elle devient dessinatrice sur France Télévision.

 

 

 

© Agnès Lanchon, (À propos des droits des femmes), Veil au Panthéon...

© Agnès Lanchon, « Femme territoire », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

AGNES LANCHON (France) née une certaine « année érotique » en France, elle en a gardé de menues séquelles visibles à travers ses dessins et bandes dessinées. Après un diplôme aux Arts-Appliqués et des contributions à la presse, Solidays et dans la communication (Qualiconsult), elle dessine sur le « vivre ensemble » via une association de quartier et sur l'actualité dans son blog à Médiapart. Elle est membre de France-Cartoons.

 

 

 

© Lulu d’Ardis, À propos des droits des femmes), Burkini.

© Lulu d’Ardis, À propos des droits des femmes).

LULU D’ARDIS (France) Lulu, son double autobiographique, enfant de la crise est au chômage et a tout loisir de fréquenter  cafés et bars ! En 2015 elle Publie « Lulu paye son coup » aux éditions du Chêne. On peut suivre les dessins de Lulu d’Ardis sur son blog « Mondanités et fumisteries » hébergé par le Monde.fr

 

 

 

 

 

© Martha Barragán Mendez alias Mar, « Sororidad / Sororité », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

© Martha Barragán Mendez alias Mar, « Una mujer empoderada es libre para disenar su vida », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

MAR (Mexique) En tant que caricaturiste, Mar a collaboré dans divers journaux et magazines nationaux et internationaux, tels que La Jornada, El Universal, Novedades, Ovaciones, Misión Política, l'hebdomadaire "El Mexicanito" du journal El Mexicano à Tijuana. En tant que militante, elle a participé à des campagnes internationales et nationales telles que «Femmes pour une vie sans violence» avec le Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme au Mexique. Elle est membre fondatrice de Caricaturistas con Causa.

 

 

 

 

© Mira Falardeau alias Mira, « Égalité », Le fil des Évènements, Québec, oct.1980, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Mira Falardeau alias Mira, « Travail Famille », Le fil des Évènements, Québec, avril 1980, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

MIRA  (Canada) Mira Falardeau alias Mira vit et travaille au Canada. Québécoise elle est célèbre pour ses bandes dessinées publiées en strips dans les magazines Châtelaine et La Vie en rose. Elle est par ailleurs historienne spécialisée dans l’humour visuel et la bande dessinée faite par les auteurs femmes en France et au Québec. En 2015 elle assure la direction artistique de l’exposition « L’arme du rire : Caricature et liberté. d’expression » à la Bibliothèque Gabrielle-Roy à Québec. Elle a notamment publié Femmes et humour aux éditions Hermann et Humour et liberté d’expression, Les langages de l’humour, aux Presses de l’Université de Laval. 

 

 

 

© Nasreen Mitu, (À propos des droits des femmes).

© Nasreen Mitu, (À propos des droits des femmes).

 NASREEN MITU (Bangladesh) est une caricaturiste née à Dhaka. C’est en 2006 que Mitu publie ses premiers dessins et caricatures dans  le magazine Unmad, le plus ancien magazine satirique de ce pays, elle en est aussi actuellement  la rédactrice en chef adjointe. En 2010 elle travaille pour le Daily New Age.  En 2013, après  l’effondrement du bâtiment du Rana Plaza faisant plus de 1000 victimes, ses dessins deviennent de véritables phénomènes médiatiques sur les réseaux sociaux.  En 2014, l’Alliance Française de Dhaka expose ses dessins  sous le titre : « Meet the faces ». Mitu  considère  la caricature comme une forme d’expression artistique unique  pour évoquer  ce qui est propre à l’homme et en ce sens,  cet art dépasse le cadre de la politique et de  la pop culture. On peut aussi voir ses créations sur sa page facebook.

 

 

 

© Nani, (À propos des droits des femmes)

© Nani, (À propos des droits des femmes).

NANI (Colombie) (Adriana Mosquera Soto) alias Nani. Née à Bogota, Nani est une biologiste, caricaturiste et auteur hispano-colombienne. Elle  collabore à des journaux hispano-américains tels que les quotidiens El Tiempo, El Espectador, El Heraldo, La opinión de Colombie, ou encore METRO, La Razón, El País et le Diario de Alcalá d’Espagne, et le quotidien El Comercio d’Equateur. Elle réalise des expositions à Cuba, en Chine, en Colombie, au Portugal et au Mexique. Elle a travaillé avec des O.N.G. sur l’égalité des genres; a gagné le grand prix Diogeneses Taborda en Argentine en 2012. Militante féministe elle est aussi membre de l’association Cartooning for Peace.

 

© Nardi, (À propos des droits des femmes).

http://www.marilenanardi.it

NARDI (Italie) Marilena Nardi est née à Chiampo. Après des études de sculpture, elle professe à l’Académie des Beaux-Arts de Venise. Elle a collaboré avec Corriere della Sera, Diario,… et obtenu plus de 50 prix. Elle dessine pour Il Fatto Quotidiano, Espoir et pour des journaux en ligne tels que Aspirina, la Rivista. Elle est membre de Cartooning for Peace, de United Sketches et de France-Cartoons.

 

 

 

 

 

© Sara Qaed, (À propos des droits des femmes).

© Sara Qaed, (À propos des droits des femmes).

QUED SARA (Bahreïnvit et travaille dans l’Émirat de Bahreïn.

 

 

 

 

 

 

© Ramize Erer, (À propos des droits des femmes).

© Ramize Erer, (À propos des droits des femmes).

RAMIZE ERER (Turquie)  Elle vit depuis 2007 à Paris où elle est correspondante-caricaturiste depuis dix ans du journal Radical, troisième quotidien de Turquie. Elle fait partie des dessinatrices turques qui s’expriment avec une grande liberté à Istanbul. Elle collabore également avec le journal satirique Leman. Elle traite principalement des rapports hommes/femmes et est notamment connue pour sa série de dessins intitulée Kötü Kiz, c’est-à-dire «la mauvaise fille». En 2017 elle a reçu le prix « Couilles au cul », qui récompense le courage des dessinateurs de presse, au Festival d’Angoulême.Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

 

© Rayma, Exposition : Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Rayma, Exposition : Au bout du crayon, les droits des femmes.

RAYMA (Vénezuela) Rayma Suprani, alias Rayma au Venezuela, est née à Caracas au Venezuela. Diplômée l’Université Centrale de Venezuela, elle était la caricaturiste attitrée d’ El Universal, jusqu’à son licenciement en 2014 pour un dessin qui critiquait le système de santé de son pays. Prix de la Société Interaméricaine de la Presse en 2005 et prix Pedro Leon Zapata en 2000 et 2009. On peut la découvrir dans le film "Caricaturistes – Fantassins de la démocratie", réalisé par Stéphanie Valloatto. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

 

 

 

© Samira Saeed, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes

© Samira Saeed, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

SAMIRA SAEED (Égypte) Elle a remporté de nombreux prix dans les concours de caricatures internationaux, notamment en Corée, en Belgique et en Égypte. Elle est membre de l’Egyptian Caricature Society, du syndicat égyptien de la caricature féminine et de l’association United Sketches. Ses œuvres apparaissent dans le journal gratuit Alam.

 

 

 

 

 

 

©Swaha, (À propos des droits des femmes). Révolution sexuelle.

©Swaha, (À propos des droits des femmes). Femmes d’Arabie séoudite. Un rai d’espoir ?

SWAHA (Liban)  Christiane Boustani, artiste franco-libanaise et caricaturiste passionnée, elle collabore ou a collaboré à Al Akhbar, Al Hasnaa, Le Commerce du Levant, Le Monde édition Proche Orient, Femme Magazine, Ad Dabbour…, France 24. Elle travaille maintenant comme artiste indépendante.  Elle est membre de United Sketches et de Cartoon Movement.

 

 

© Trax, (À propos des droits des femmes), Millicent Fawcett (1847 – 1929)

© Trax, (À propos des droits des femmes), Simone de Beauvoir (1908 - 1986).

TRAX (France) Christine Traxeler, alias Trax. Cette caricaturiste de talent, avocate de formation, a plus d’une corde à son arc. Globe-trottineuse, organisatrice de Festivals, elle est aussi comédienne, peintre, dessinatrice. Ses dessins et ses articles paraissent dans Le Ravi et Barricade. Militante depuis toujours, aujourd’hui plus que jamais, le crayon en main elle poursuit son engagement pour une vie plus juste et fait sien l’aphorisme d’Alexandre Vialatte : « la caricature n’est pas de l’art, c’est de l’anarchie. » Elle est membre de Cartooning for Peace, de France-Cartoons et de United Sketches. Nous avions eu le plaisir  de l’interviewer à l’occasion d’une soirée débat dédiée à la liberté d’expression.

 

 

 

 

© Valère, « Fécondité record. », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Valère, « Grossesse fumeuse », Fakir», Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

VALERE (France)  Dessinatrice de presse et d’ailleurs, elle est très active et généreuse sur son blog. Elle travaille pour Fakir, mais ses dessins sont également publiés dans Fluide Glacial et dans Zélium. Cette jeune dessinatrice participe à de nombreuses expositions de groupe, dans des festivals, (Festival des solidarités 2017, Festi’Nomad...), anime des ateliers de discussions et d’échange et est toujours présente lorsqu’il s’agit de mettre en scène les inégalités, la cruauté malsaine, et de défendre les droits des femmes… Ses dessins d’humour sont particulièrement grinçants.

 

 

 

 

 

© Császár Vera Makina, (À propos des droits des femmes), Voix des femmes africaines, Anti-Colonial Festival, Mondafrique, 2014.

© Vera Makina, « Sisyphe au féminin », Le Lien social, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

VERA MAKINA  CSASZAR (Hongrie)  Installée à Paris depuis 2013. Formation à l'Académie des Beaux-Arts de Macerata en Italie et à l'Université Hongroise des Beaux-Arts. Elle présente ses œuvres dans des expositions individuelles et collectives, principalement à Budapest. Collaboration avec L'œil ouvert (gravures sur bois et sur plaque de polymère). Recemment elle a réalisé des illustrations de presse pour des journaux comme Mondafrique et le Canard Enchainé. Elle est membre de United Sketches.

 

 

© Vilma, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

© Vilma, « Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

VILMA VARGAS (Équateur) La caricaturiste équatorienne s’est engagée depuis des années contre les violences faites au femmes. Pour elle  les réseaux sociaux comme Twitter ou facebook sont une arme pour exprimer ses opininions.

 

 

 

 

 

 

 

 

© Kamilla Wichmann, (À propos des droits des femmes), Same – Same But different !

© Kamilla Wichmann, (À propos des droits des femmes), There are differences!

KAMILLA WICHMANN (Danemark) est née en 1975. A collaboré au quotidien danois Berlingske et illustré des livres pour enfants, affiches et livres scolaires. Prix européen de journalisme 2013 pour un dessin de Barack Obama à la Une du Berlingske. Récompensée par le Golden Apple BIB 2007 à Bratislava et Prix d’encouragement 2013 du Concours international d’illustration de Nami en Corée du Sud. Elle est membre de Cartooning for Peace.

 

 

 

 

© Nadia Khiari alias Willis from Tunis en Tunisie, (À propos des droits des femmes), Féminisme international.

© Nadia Khiari alias Willis from Tunis en Tunisie, (À propos des droits des femmes), Les lesbiennes ne sont pas une minorité.

WILLIS FROM TUNIS (Tunisie) Nadia Khiari alias Willis from Tunis est née à Tunis et a fait des études d’arts plastiques à Aix en Provence. Professeur d’art dans un lycée de Tunis, elle se fait connaître pendant la révolution tunisienne de 2011 en commentant les événements sur les réseaux sociaux à travers son chat Willis from Tunis, née à cette occasion. Elle continue de publier ses dessins sur les réseaux sociaux mais travaille également pour des journaux comme Siné Mensuel, Courrier International, ou encore la revue Zélium. Prix Honoré-Daumier en 2O12 ; docteur honoris causa de l’Université de Liège pour son engagement en faveur de la liberté d’expression ; prix de la satire politique à Forte dei Marmi (Italie) (2014) et prix « Couilles au cul » ( 2016) crée par Fluide Glacial qui récompense le courage artistique d’un auteur. Elle est membre de France-Cartoons et de Cartooning for Peace. Nous avions eu le plaisir de l'exposer en décembre 2015 à Ramatuelle (Var). À cette occasion nous l'avions interviewé. L'article est en ligne sur notre site.

 

 

© Mary Zins, (À propos des droits des femmes).

© Mary Zins, (À propos des droits des femmes).

MARY ZINS (États-Unis d'Amérique) est une illustratrice et caricaturiste indépendante qui vit à Tacoma dans l’État de Washington aux Etats-Unis d'Amérique. Elle a travaillé comme graphiste pour le Cleveland Metroparks Zoo et a été designée pour le Cleveland Museum of Natural History. Pour son travail, elle utilise le crayon et l’acrylique, se situant entre un style réaliste et expressionniste pour capter l’essence et l’esprit de ses sujets. On peut voir son portofolio sur  son blog. Elle est membre de United Sketches et de Cartoon Movement.

 

 

 

 

ADENE (France)

                  

© Adene, (À propos des droits des femmes), Weinstein case / Affaire Weinstein

SEYEDMEYSAM AGHASEYEDHOSSEINI (IRAN)

© Seyedmeysam Aghaseyedhosseini, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

ALEXIA PAPADOPOULOS (Suisse)

© Alexia Papadopoulos, (À propos des droits des femmes), Germany's next topmodel / Prochains top-models de l’Allemagne.

 

 

 

ALF (France)

© Alain Faillat alias Alf, « Bon ce désir d’avortement… racontez nous ! », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

ANA VON REBEUR (Argentine)

© Ana von Rebeur, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

ANUPOJU APPARAO (Inde)

© Anupoju Apparao, « Womens’s rights are Human rights », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

BADO (Canada)

© Guy Badeau alias Bado, « Pas de filles ! », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

BALLOUHEY (France)

 

© Ballouhey, To Doaa Eladl, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

BATTI (France)

Battì, « Weinstein », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

BAUER (France)

© Bauer, (À propos des droits des femmes), Harvey Weinstein prépare sa défense.

CATHERINE BEAUNEZ (France)

© Catherine Beaunez, « Violences conjugales », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes

BÉNÉDICTE (Suisse)

©Bénédicte, (À propos des droits des femmes), Nous sommes Charlie.

BERTRAND CÉCILE (Belgique)

© Cécile Bertrand, (À propos des droits des femmes), Les femen s’expriment.

BESSE CAMILLE (France)

© Camille Besse, (À propos des droits des femmes), Premier Avril.

 

SMITHA BHANDARE KAMAT (Inde)

 

© Smitha Bhandare Kamat, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

BIZ (France)

© Biz (À propos des droits des femmes)

BLACHON (1941-2008) (France)

© Roger Blachon, « Des gros plans ! », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

BOLIGAN ANGEL (Cuba - vit au Mexique)

© Angel Boligan, « Accession à la vie politique pour les femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

BRITO (Portugal - vit aujourd’hui à Paris)

© Brito, (À propos des droits des femmes) Iron man - Iran woman

BRUNEL (France)

© Roger Brunel, Adam et Eve », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

CAFFA (France) 

© Pascal Caffa, Pourquoi je suis devenu féministe, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

CAM MENEKSE (Turquie)

© Menekşe Çam, (À propos des droits des femmes), Le cri.

CAMBON (France)

© Michel Cambon, « Trump président des Etats-Unis. », 2017, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

CARO, (Suisse)

Caroline Rutz alias Caro, (À propos des droits des femmes), Ni pub… Ni soumises !, Vigousse, Le site aufemininpointconne.fr se moque de la stratégie marketing de la presse féminine. 15.10.2013.

CHARMAG (France) 

 

© Charmag, Regarde !, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

WILBER CHAVARRIA !Nicaragua)

© Wilbert Chavarria Centeno », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

CHRIB (France)

© Chrib, « Hommage à Simone Veil », 30 06 2017, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

CINTIA BOLIO (Mexique)

© Cintia Bolio, (À propos des droits des femmes), Niñas / Filles.

RADU CLETIU alias CLEAR (Roumanie)

© Radu Cletiu, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

COST (Belgique)

© Cost, (À propos des droits des femmes), Arm wresling / Bras de fer.

CÔTÉ (Canada)

© André-Philppe Côté, « Échelle salariale : le sexisme a la vie dure… », Le Soleil, Québec, 1999, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

 

CRISTINA SAMPAIO (Portugal)

© Cristina Sampaio, (À propos des droits des femmes).

DAIFFA (Algérie – France)

© Daiffa, « D’une femme à l’autre », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

DAULLÉ (France)

© Bertrand Daullé, « Oh, Marie si tu savais… », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

DE ANGELIS (Italie)

© Marco De Angelis, »Escape from burqua », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes

DECRESSAC (France)

© Philippe Decressac, « Cause lesbienne », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

DELAMBRE (France)

© Jean-Michel Delambre, « Afghanistan : la chirurgie esthétique pour les femmes, autorisée… », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

DEVO (France)

© Philippe Deveaux alias Devo, « Olympe de Gouges », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

DOAA El LADL (Égypte)

© Doaa El Adl, (À propos des droits des femmes), Enough / Assez.

DONNELLY LIZA (États-Unis d’Amérique)

© Liza Donnely, (À propos des droits des femmes), My mom wants me to be more competitive / Ma mère veut que je sois plus compétitif

 

ELENA MARIA OSPINA (Colombie)

© Elena Ospina, (À propos des droits des femmes), Mujerluz / Femme lumière

FATHY BOURAYOU (Algérie – France)

© Fathy Bourayou, « 8 mars journée de la femme », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

FAUJOUR (France)

© Faujour, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

FIDÈLE CASTOR (France)

© Fidèle Castor, Sans titre, 09 12 2017, », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

FIROOZEH MOZAFFARI (Iran)

© Firoozeh, (À propos des droits des femmes).

GAB (France)

© Gab, (À propos des droits des femmes), La retraite des femmes.

GIO (Italie)

© Mariagrazia Quaranta alias Gio, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

GLEZ DAMIEN (Burkina Faso)

© Glez, « Le macho congolais espèce menacée », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

GOUBELLE (France)

© Goubelle, (À propos des droits des femmes), Bilan de la Journée de la Femme.

JEAN GOUDERS (Pays-Bas)

© Jean Gouders, « Droits des femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

GUEDDAR KHALID (Maroc)

©Gueddar Khalid, (À propos des droits des femmes), Femmes iraniennes.

HIMANSHU BAGATI (Inde)

© Himanshu Bagati, « Patriarcal society », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

KAP (Espagne)

© Kap, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

KARNIKA KAHEN MISHRA (Inde)

© Kanika Mishra, (À propos des droits des femmes)

KAT (France)

© Kat, « Tendre la main… », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

KICHKA (Israël) 

© Michel Kichka, « 1944 -2014 70 ans de vote », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

KRISTIAN (France)

© Kristian, (À propos des droits des femmes), La théorie du genre.

LANCHON (France)

© Agnès Lanchon, « Parité ? … Plafond de verre ! » Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

LUIS EDUARDO LEON (Colombie)

© Luis Eduardo Leon, Adam et Eve, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

LOUNIS (Agérie)

© Lounis, (sans titre) , Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

LOUP (1936-2015) (France)

© Loup, « Et en plus c’est une femme », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

LULU D’ARDIS (France)

© Lulu d’Ardis, Fillon et Marianne, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

RICK Mc KEE (Etats-Unis d’Amérique) 

© Rick McKee, novembre 2017, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

MAR (Mexique)

© Martha Barragán Mendez alias Mar, « No mas feminicidios », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

MIRA (Canada) 

© Mira Falardeau alias Mira, « Condition féminine », Dans la mêlée, Québec, mars 1980, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

MITU NASREEN (Bangladesh)

© Nasreen Mitu, (À propos des droits des femmes).

MORSY FAWSY (Égypte)

© Fawzy Morsy, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

NAGY (France)

© Nagy, « Violences faites aux femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

NANI (Colombie)

© Nani, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

NARDI MARILENA (Italie)

© Marilena Nardi, (À propos des droits des femmes).

NOTTO (France)

Nicolas Huerta allias NoTTo, « Et que ce soit la dernière fois que je t’entende parler de droit des femmes, ma chérie. », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

SAFAA ODAH (Bande de Gaza)

© Safaa Odah, « C’est moi » Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

RAQUEL ORZUJ (Urugay)

© Raquel Orzuj, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

RAO PANDURANGA (Inde)

© Rao Panduranga, « Droits des femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

PHIL UMBDENSTOCK (France)

© Phil Umbdenstock, alias Phil, human's rights / L'évolution des droits de la femme (d'après Darwin)

MARLÈNE POHLE (Allemagne)

© Marlène Pohle, « Privilégier le chien », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

QUED SARA (Bahreïn)

Qaed Sara, « Palestinian women », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

RAFAGÉ (Belgique)

© Rafagé, « Lifting saoudien », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

RAMEZANI KIANOUSH (Iran – vit aujourd’hui en France)

© Kianoush Ramezani, (À propos des droits des femmes), Free yourself / Se libérer.

RAMIZE ERER (Turquie – vit aujourd’hui en France)

© Ramize Erer, (À propos des droits des femmes), Bayan Yani.

 

RAYMA SUPRANI (Vénézuela)

© Rayma, (À propos des droits des femmes).

 

RODRIGUEZ GARCIA (ANTONIO) Mexique

© Antonio Rodriguez Garcia, (À propos des droits des femmes), Jamais la dernière.

ROUSSO (France)

© Robert Rousso, « Le Droit des femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

SAMIRA SAEED (Égypte)

© Samira Saeed, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

SIFA (France)

© Sara Liliane Fernandez, alias Sifa, « Ni dragon, ni prince », », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

SONDRON (Belgique)

© Jacques Sondron, « 100 viols par jour en Belgique », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

THIBAUT SOULCIÉ (France)

Soulcié, « Les inégalités Hommes / Femmes dans l’entreprise , Le Monde ,2017, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

S. RUIZ (États-Unis d’Amérique)

© Daisy S. Ruiz, « Fight me », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

SWAHA (Liban)

© Swaha, (À propos des droits des femmes), Trump grabbed by the pussy / Trump attrapé par la chatte.

TEYSSIE (France)

© Éric Teyssie, Au viol, Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

TRAX (France)

© Trax, (À propos des droits des femmes), Assez ! Non au publisexisme.

VALERE (France)

© Valère, « Super man», Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

 

VERA MAKINA (Hongrie – vit aujourd’hui en France)

© Vera Makina, (À propos des droits des femmes), Excision au Mali.

 

VILMA VARGAS (Équateur)

© Vilma, « Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

WICHMANN KAMILA (Danemark)

©Wichmann Kamila, (À propos des droits des femmes), The death of the alpha-male / La mort du Mâle Alpha.

 WILLIS FROM TUNIS (Tunisie)

© Nadia Khiari, alias Willis from Tunis, (À Propos des droits des femmes) Le cauchemar des barbus.

WISSAM ASAAD (Syrie)

© Wissam Asaad, « Violences faites aux femmes », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

YSOPE (France)

© Ysope, « Murka », Exposition Au bout du crayon, les droits des femmes.

ZINS MARY (États-Unis d’Amérique)

© Mary Zins, (À propos des droits des femmes), Man's World / Le Monde des hommes.

 

© Swaha, (À propos des droits des femmes), Dammit ! I am late for my cartoon about women’s day !

 

L'association Le Crayon organise cette exposition en partenariat avec l'association des dessinateurs de presse francophones France-Cartoons et le Festival du dessin de presse et de la caricature de l'Estaque (FIDEP).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour au listing