« PAS DE COMPROMIS AVEC L’ANTISEMITISME ! » PIERRE BALLOUHEY SON PRESIDENT S’EXPLIQUE

Publié par Alexandre FAURE

Mardi 27 décembre 2016 | Actualité

PN ok.jpg

La FECO a changé son nom pour devenir FRANCE CARTOONS (Association de dessinateurs de presse francophones). Un changement qui puise ses racines en Iran. Le crayon est allé à la rencontre de son président Pierre Ballouhey qui nous livre ici les raisons de cette décision.

"Tout est pardonné" Mahomet en une de Couverture de Charlie Hebdo, janvier 2015 © Luz

- Le Crayon : « Feco France » que tu présides  a pris la décision lors de sa dernière assemblée Générale qui s’est tenue à l’occasion du 35 ème Festival du Dessin de Presse et d'Humour de Saint-Just-le-Martel de changer de nom pour « France-Cartoons : 
Association de dessinateurs de presse francophones ». Pourquoi ce nouvel intitulé ?

- Pierre Ballouhey : C’est l’épilogue de la sinistre affaire du Concours contre l’Holocauste organisé par House of Cartoons de Téhéran et la présence incongrue du dessinateur Bernard Bouton, président de la Feco Internationale, parmi les compétiteurs. Il est évident que ce deuxième concours “Holocaust contest” était directement dirigé contre la couverture verte de Charlie “Tout est pardonné” et les rassemblements d’émotion après la tuerie de Charlie. Comment agresser les Français et les Occidentaux quand on est un pays révisionniste et négationniste si ce n’est en contestant l’Holocauste. Pour nous, les dessinateurs français et francophones, c’est inadmissible.

Et la preuve de la turpitude de House of Cartoons de Téhéran, c’est qu’en donnant le prix au négationniste français Zéon proche de Soral, ils enfoncent le clou.

Nous avons demandé des comptes au bureau de la Feco International et obtenu la démission du président. Comme il se doit, des élections ont été organisées, il apparaît qu’aucune liste des candidats n’a été soumise aux suffrages de Feco-France, de Feco-Israël et de Feco-España et peut-être d’autres sections. Élections bizarres, puisque cet ancien président démissionnaire se retrouve vice-président, sans avoir été candidat.

Après l’approbation à l’unanimité de l’Assemblée générale, il a été admis par tous que nous devions prendre nos distances avec la Feco Internationale. Nous ne pouvions pas garder le nom de Feco qui est probablement déposé. Après une consultation et une délibération, le bureau a opté pour France-CARTOONS, France qui défini bien le coté francophone de notre association et Cartoons qui est le terme reconnu dans le monde entier pour désigner notre activité. En sous-titre : Association des Dessinateurs de Presse Francophones.

- Le Crayon : D’autres dessinateurs français comme Krapo Kibave, Ramo, Sani, Zéon… habitués du site de l’association Egalité et Réconciliation animé par le révisionniste Soral ont aussi participé à l’exposition Holocaust Contest organisée en 2015 à l’initiative de House of Cartoon. Penses-tu que la montée du Front National permet à l’antisémitisme de relever la tête.

- Pierre Ballouhey : Je ne les connais pas. J’ai aperçu leur publication : “Je ne suis pas Charlie et je vous emmerde”, j’ai vu le dessin de Zéon, c’est bien léché, mais c’est une vieille idée des années 30 que l’on voyait dans les propagandes anti-juive de l’époque. C’est dégueulasse. La preuve cette caisse enregistreuse date de ces années là, demande à un moins de 40 ans s’il a déjà vu cette machine en dehors du cinéma.

L’accession au pouvoir du FN favorisera ou ne fera rien pour condamner l’antisémitisme.

Bernard Bouton bien que démissionnaire de la présidence de FECO International   se retrouve aujourd’hui vice président de cette même association ? Comment explique tu la permanence de ce soutien ?

Il se retrouve trésorier, bon ça peut se comprendre dans la mesure où il avait la signature des comptes, mais vice-président sans avoir été candidat, c’est incompréhensible. C’est le vieux principe “plus c’est gros plus ça passe” et “ça passe ou ça casse” et bien ça a cassé et on est bien entre nous mais ne reste pas renfermé sur nous même, on a le soutien de Daryl Cagle et des Américains, des Australiens, des Israéliens.

© Daryl Cagle, Dessin envoyé par le caricaturiste américain refusé par le jury du Concours en 2015.

- Le Crayon : Sais tu si d’autres sections nationales de la FECO vont suivre votre exemple en signe de désaccord ?

- Pierre Ballouhey : Probablement, mais c’est tout nouveau et ces décisions doivent être votées, Les Anglais pourraient nous suivre, des Roumains ont adhéré à France-Cartoons.

Entretien réalisé par Alexandre FAURE

 

Autres articles de Pierre Ballouhey :

L’Exposition « Le F.N. au bout du Crayon » : « Pierre Ballouhey Président de France Cartoons s’engage au côté du Crayon. »

Parole à France Cartoons : Opération Eaten Fish France Cartoons se mobilise !

Parole à France Cartoons : « Pas de compromis avec l’antisémitisme ! » Pierre Ballouhey son président s’explique.

Parole à la FECO : « Le caricaturiste marocain, Khalid Gueddar menacé de mort. »

Parole à la FECO : « Le dessinateur Jean-Michel Renault gagne en procès face au Front National. »

Parole à la FECO : « Monsanto empoisonne (aussi) la liberté de la presse. »

Parole à la FECO : « Levée d’écrou en Iran. »

Parole à la FECO : « Le Butin de Madame Boutin. »

Parole à la FECO : « La Pas de Calais apaisé ». Le Procès du dessinateur Jean-Marie Renault face au FN. 

Libres Paroles : « Pierre Ballouhey ».

Retour au listing