« Couilles au cul », à Angoulême, décerné à Kianoush Ramezani, dessinateur de presse iranien.

Publié par Heliane BERNARD

Samedi 27 janvier 2018 | Actualité

kianoush_caricaturiste.jpg

Nous le connaissons bien, au Crayon, Kianoush Ramezani. Il est venu récemment le 11 janvier а Ramatuelle (Var) intervenir lors de la soirée débat que notre association organisait autour du beau film du réalisateur iranien Ayat Najafi, No land’s song qui exalte le courage des femmes iraniennes face aux mollahs.

Le courage artistique d’un dessinateur de presse 

Samedi 27 janvier, Kianoush a reçu au Festival off d’Angoulème le prix « Couilles au cul », un prix décerné pour saluer le courage artistique d’un dessinateur de presse. Ce prix est né il y a trois ans, un an après l’attentat contre Charlie Hebdo et c’est Ian Lindingre, rédacteur en chef de Fluide Glacial qui lui a remis. Avant lui, ce sont deux femmes qui avaient reçu ce prix, la Tunisienne Nadia Khiari, alias Willis from tunis et la Turque Ramize Erer.

© Photo de gauche, Vinciane Jacque D.R.

Kianoush Ramezani parle parfaitement français, mais a peut-être eu du mal à saisir immédiatement le sens de l’expression ! L’ayant compris, il a souri d’abord avant d’évoquer le courage immense des femmes dans son pays qui militent contre le hijab, le courage de celles que l’on emprisonne parce qu’elles s’élèvent contre le voile. Il sait, Kianoush, ce que vivent les défenseurs de la liberté d’expression dans son pays, leur traque, les risques qu’ils prennent.

Nous sommes très heureux de la récompense qui vient d’être attribuée à ce militant de la liberté d’expression dont nous admirons le talent, la courtoisie et le courage tranquille.

Merci, Kianoush, pour l’exemple. 

Heliane BERNARD

Photo de gauche : 11 janvier 2018 Moctar Senouci, Alexandre Faure, Kianoush Ramezani, Fathy Bourayou. Photo de droite Kianoush Ramezani pendant le débat du 11 janvier à Ramatuelle en présence de Meriem Anquetil, Samya Arabi et Lila Khattar trois femmes engagées au côté du Crayon pour la liberté d’expression et la défense des droits des femmes.

Kianoush RAMEZANI, exilé d’Iran où il était menacé et empêché de travailler depuis 2009, est président fondateur de United Sketches international. Il publie ses caricatures dans divers supports dont Courrier International ou The Gardian.

Le Prix Couilles au cul décerné dans le Festival Off en partenariat avec Sud Ouest, Charente Libre, Fluide Glacial et Cartooning for Peace.

Il vient de publier Journal intime de la Terre 2010-2017.

Broché: 108 pages – 19 décembre 2017 Préface de Jean-Francois Akandji Kombe.

Lien pour acheter le livre. 

Retour au listing