CONCOURS INTERNATIONAL DE DESSIN DE PRESSE : SOUS LES PALES DES HÉLICOS, LA PLAGE DE PAMPELONNE

Publié par Alexandre FAURE

Vendredi 29 octobre 2021 | Actualité

© ßiz © ßiz

À l’horizon de la Cop 26 qui se tiendra à Glasgow du 1er au 14 novembre 2021, la commune de Ramatuelle apporte sa contribution à la lutte contre les atteintes à la nature. Soucieuse de la préservation de son environnement elle souhaite attirer l’attention sur les nuisances provoquées par les trafics incessants des hélicoptères sur son territoire. Convaincue que le rire et l’insolence peuvent être de sains remèdes, elle a lancé en partenariat avec l’association Le Crayon, un appel international aux dessinatrices et dessinateurs de presse pour la réalisation de caricatures mettant en scène ces nuisances. 132 dessinatrices et dessinateurs de 46 pays ont répondu à l'appel.

« Même pour le simple envol d’un papillon tout le ciel est nécessaire. »  (Paul Claudel)

En lançant ce concours, la commune de Ramatuelle  pointe les pollutions qui impactent son territoire en particulier mais ont une dimension planétaire. Ce concours international est un levier, un levier exemplaire pour interpeler nos gouvernants sur la destruction d’un environnement qui est sans frontière.

Lorsque la commune a contacté l'association Le Crayon pour organiser ce concours et choisir un jury, le projet nous a séduit car il ne s’agissait pas de se saisir seulement d’une affaire locale, limitée à la commune de Ramatuelle, mais de participer à un combat qui met en jeu une problématique globale et planétaire.

Chico Mendes, militant écologiste brésilien, défenseur de la forêt amazonienne, assassiné en 1988 à l’âge de 44 ans sur les ordres d’un riche propriétaire terrien disait :

« D’abord, je croyais que je me battais pour sauver les hévéas, puis je croyais me battre pour sauver la forêt d’Amazonie. Maintenant, je réalise que je me battais pour l’humanité. »

Cette phrase résume la position du Crayon dans cette affaire.

Oui, pour l’association ce concours est une façon symbolique et exemplaire d’agir contre une poignée d’individus faisant fi de tous droits.

© Cristina Sampaio

© Kazanevsky

Une poignée d’individu qui s’en prend à la vie comme le montre symboliquement le dessin tout en finesse de la caricaturiste portugaise Cristina Sampaio montrant un hélicoptère coupant sauvagement le fil d’un cerf-volant tenu par un enfant.

Une enfance aussi symbole de combat avec l’œuvre du caricaturiste ukrainien Vladimir Kazanevsky qui fait tenir au sien un lance pierre dont la cible est un hélicoptère et qui nous fait penser au jeune David dans son combat contre le géant Goliath.

Le Crayon remercie très chaleureusement l’ensemble des dessinatrices et dessinateurs de presse qui ont participé au concours. Ils ont été très nombreux ; plus précisément 132, originaires de 47 pays.

 

Adene (France - Espagne) - L’Âne noir (France) - Ares (Cuba) - Babache (France) - Biz (France) – Bearboz (France) - Bélom (France) - Bendak (France) - Smitha Bhandare Kamat (Inde) - Bibs (France) - Galym Boranbayev (Kazakhstan) - Brady (Cuba) - Roger Brunel (France) - Cabera (Cuba) - Caferli (Azerbaijan) - Cambon (France) - Cath’Cointe (France) - Chavarría (Nicaragua) - Ciro d’Oriano (Italie) - Contemori (Italie) - Corne (Argentine) - Cost (Belgique) - Dany Duel (Argentine) - Darko (Montenegro) - Daydier (Cuba) - Marco De Angelis (Italie) - Delambre (France) - Deligne (France) - Devo (France) - Djony (France) - Donga (Brésil) -  Dubovsky (Ukraine) - EMS (Eshonkulov Makhmudjon) Uzbekistan) -  David Evzen (République Tchèque) - Ahmed Samir Farid (Egypte) -  Fidel Castor (France) - Filipandré (France) - Gab (France - Giemsi (France) -  Gillian (France) - Gino Giunta Giorgio (Italie) - Gio (Italie) - Glez (Burkina Fasso) - Glon (France) - Gobi (France) - Cau Gomez (Brésil) - Goran Celicanin (Serbie) - Ghost Arsanta (Indonésie) - Zhao Guoming (Chine) - Hafez (États-Unis Amérique) - Nader Hafezi (France) -  Osama Hajaj (Jordanie) - Hedrich (France) - Ivars (France) - Helmut  Jacek (Allemagne) - Johanna c (France) - Viacheslav  Kapreliants (Ukraine) - Konstantin Kazanchev (Ukraine) - Vladimir Kazanevski (Ukraine) - Kichka (Israel) - Vaso Krcmar (Chine) - Kurt (France) - Laulec (France) - Leon (Colombie) - Livingston (France) - Prawit Mongkol Nowruz (Thaïlande) - Nikola Listes (Croatie) - Rick Mckee (États Unis d‘Amérique) - Rémi Malin Grëy (France) - Marandin (France) - Momot (Ukraine) - Miguel Morales Madrigal (Cuba) - Ramses Morales (Suisse) - Youssef Morhaf (Syrie) - Vitaly Mukhin (Russie) - Mutio (France) - Nic (Suisse) - Notto (France) - NP (Russie) - Omer (Turquie) - Osvald (Cuba) - Legowo Padri (Indonésie) - Pati (Argentine) – Phil (France) -  Philbar (France)  - Fernando Pica (Colombie) - Pichon (France) - André Pijet (Canada) - Placide (France) – Plop & Kankr (France) - Pol (Australie) - Pomedio (France) - Quingyan (Chine) - Khalil Raed ( Syrie) - Franck Raynal (France) - Lars Refn (Danemark) - Remy (France) – Ricardo Reyes Ramos (Cuba) - Ric et Rac (France) - Michel Roman (France) - Ronaldo (Brésil) - Rucke (Brésil) - Salar (Iran) - Santiago (Brésil) - Seb (France) - Selier (France) - Sophiel (France) - ST Sadoukian Tigran (France) - Cristina Sampaio (Portugal ) - Imad Sanouni (Maroc) - Seiler (France) -  Alexander Sergeev (Russie) - Nicolas Sjöstedt (Suisse) - Igor Smirnov (Russie) - Soulcié (France) - Sjiri Srna (République Tchèque) – Leonid Storozhuk (Ukraine) - Agim Sulaj (Italie) - Swaha (Liban) -  Nicolas Tabary (France) - Valeri Tarasenko (Russie) - Tony (Suisse) -Trax (France) - Cemal Tunceri (Chypre) - Tym (France) - Ubaldo (Espagne) – Sergio Vallejo (Honduras - France) – Keyvan Varesi (Iran) - Wan (France)  - Li Wei Chine) - Zaza (Italie) - Zeno (France) – Zhao Yunsheng Hi (Chine).

Tous les continents sont représentés. Je rappelle que l’idée de ce concours a germé il n’y a que quelques semaines… ,aussi ce chiffre prouve combien la thématique de ce concours a su mobiliser très vite un nombre incroyable de talents. Tous se sont montrés astucieux, originaux, impertinents et nous ont confirmé par leurs contributions que le dessin de presse garde sa capacité à faire rire, à offenser, tout en ayant le pouvoir de faire réfléchir et d’informer. Le public pourra découvrir l’ensemble des dessins dans l’exposition constituée de 25 panneaux sur tissus et sur un diaporama qui l’accompagne et qui réunit lui un dessin de toutes les dessinatrices et dessinateurs ayant participé au concours;.

Un jury composé de :

- Pierre Ballouhey, président de France Cartoons : Association des dessinateurs de presse francophone,

- Alexandre Faure, président de l’association Le Crayon, Défense et illustration de la liberté d’expression,

- Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France,

- Kak (Patrick Lamassoure), président de Cartooning for Peace : Dessins pour la paix,

- Sitor Senghor, directeur de la galerie Orbis Pictus (Paris).

s’est réuni et a attribué 3 prix.

1er Prix Biz (France)

Biz travaille depuis quarante ans pour la presse quotidienne, périodique et spécialisée (La Croix, Sud-Ouest, L’Etudiant…) Militant de la liberté d’expression, il est membre de Cartooning for Peace, de France Cartoons et bien sûr du Crayon.

Dans son dessin sont figurés la plage et le village. Il n’a pas oublié de mentionner le nom de Ramatuelle en y ajoutant le blason du village de Ramatuelle à la base d’un immense tue mouche. Cette arme dérisoire joue ici le rôle du David terrassant le géant Goliath. Sa taille nous dit que la bataille pour les droits sera gagnée, par des moyens qui peuvent paraître insignifiants.

Un dessin de grande qualité, harmonie des couleurs, fondus délicats. Il tient sa promesse : humour, actualité et clarté du propos. Quel métier et quel talent !

2ème Prix Kichka (Israel)

Kichka est une des figures les plus connues de la caricature en Israel. Membre de Cartooning for peace on peut voir régulièrement ses dessins dans le Courrier International, mais aussi dans Le Monde, ou encore sur des chaines d’information comme : TV 5 ou i24News.

Son hélicoptère requin, est lui aussi un clin d’œil à un autre film culte : Les Dents de la mer de Steven Spielberg.

Son requin fonce au-dessus des flots. La nageuse courageuse - voyez son regard- le défie et ne déserte pas.

3ème Prix Swaha (Liban)

Christiane Boustani, qui signe ses dessins sous le nom de Swaha, vit au liban qui, comme vous le savez traverse une crise politique et économique sans précédent. Ses dessins ont d'abord été publiés dans des journaux et magazines libanais, de façon régulière notamment dans le journal arabophone libanais Al-Akhbar.

À partir de 2015, elle devient membre de Cartoon Movement et ses dessins paraissent dans des media internationaux comme Le Courrier International, O Globo, Ouest France, ou encore des télés comme France 24 ou la chaine d’information LCI.

Depuis la crise de 2019, « vivre et continuer à dessiner au Liban devient un véritable défi, un combat quotidien. Récemment, les coupures d'électricité et les pénuries d'essence et d'hydrocarbures ont plongé le Liban dans le noir, au sens propre comme au sens figuré. Dessiner était juste impossible ! » nous dit-elle

Malgré le stress mental et physique, Swaha continue de dessiner.

« Le besoin - et le devoir ! - de dénoncer les injustices et la corruption, de provoquer le débat, par le biais du dessin satirique, sont plus forts. » nous dit-elle encore.

 

 

L'exposition : Sous les pâles des hélicos : la page de Pampelonne

Vous  découvrirez également à cette occasion, une exposition réunissant l’ensemble des dessins reçus à l’occasion de ce concours qui a réuni 132 concurrents originaires de 46 pays.

Alexandre FAURE

 

 

 

 

 

 

 

Nice Matin, 23 09 2021

 

Var Matin, 27 10 2021

Retour au listing